LE CHAMEAU ET LA CULTURE

 

1. La troisieme lettre de l'alphabet

 

Le chameau est un animal très important dans la culture orientale et plus largement méditerranéenne, c'est-à-dire la nôtre. D'abord parce que, juste après le boeuf (aleph) et la maison (bêt), il fait partie de la vingtaine d'éléments de la vie quotidienne que les Phéniciens ont choisis parmi les pictogrammes existants pour en faire des signes alphabétiques.

La troisième lettre de leur alphabet, ils l'ont nommée gamal "chameau", et l'ont symbolisée sous la forme d'une bosse de chameau simplifiée ^ .

Cette lettre est devenue le gamma G dans l'alphabet grec.

Les Grecs l'ont transmise aux Etrusques, chez qui elle a encore effectué un huitième de tour vers la gauche < . Ces derniers ne possédant pas le son [g] l'ont utilisée pour transcrire le son [k].

Enfin ceux-ci l'ont transmise aux Romains, qui l'ont utilisée également pour transcrire le [k]. Le problème était que les Romains, eux, possédaient également un son [g] : comment le transcrire? La solution fut de réutiliser cette même lettre en y adjoignant un petit trait horizontal. C'est ainsi que le C et le G de notre alphabet actuel viennent tous deux du gamal phénicien.

Quant à l'arrondissement de ces lettres (et d'un grand nombre d'autres), il est dû au changement de support : les lignes droites sont plus faciles à réaliser pour la gravure, que ce soit sur surface molle (argile, cire) ou dure (bois, pierre); en revanche, lorsque l'usage du papyrus et du parchemin, puis du papier a commencé à se répandre, vers le début du Moyen Age, on a pu écrire beaucoup plus rapidement, et les formes courbes se sont imposées.

Pour en savoir plus sur l'alphabet phénicien: http://classes.bnf.fr/dossiecr/in-pheni.htm

 

Retour au sommaire chameau