LA PHYSIOLOGIE DU CHAMEAU
 

LES PATTES

(semelles antidérapantes et genouillères)

 

 

Les pattes du chameaux sont munies de deux orteils reliés entre eux par un coussin flexible, ce qui en fait des semelles antidérapantes et adaptées à tout terrain.

La protection contre les chocs est assurée par des ongles rigides.

Enfin, une "genouillère" , faite d'une peau dure et épaisse comme la corne, protège la partie supérieure de sa patte ; non pas en prévision des chutes, car, contrairement à ce que prétend ce plaisantin d'Alfred Jarry (cf. page "Le chameau et l'homme"), le chameau ne tombe jamais, mais pour protéger des brûlures du sable chaud lorsque notre ami s'y allonge.

 

LA TÊTE

(protection anti-sable)

 

 

Les paupières du chameau sont garnies de cils. Lorsque la frange supérieure et la frange inférieure des cils se rejoignent, elles forment un filtre hermétique au plus petit grain de sable. Dès que la moindre tempête de sable survient, la paupière se referme et l'oeil est protégé.

Les naseaux et les oreilles sont couverts de longs poils qui protègent le chameau du sable et de la poussière.

 

 

 

 

LA FOURRURE

(appareil d'auto-régulation thermique)

 

 

 

 

 

 

Les poils de sa fourrure protègent le corps de l'animal contre des conditions climatiques extrêmes, aussi bien froides que chaudes ; ils éliminent également la perte d'eau du corps.

Le chameau d'Arabie peut retarder la transpiration de son corps en augmentant sa température corporelle jusqu' à 41°C, empêchant ainsi la perte d'eau. Il peut également diminuer la température interne de son corps jusqu'à 30°C dans les nuits froides du désert.

Avec leur fourrure épaisse, les chameaux d'Asie peuvent survivre à des températures élevées jusqu' à +50°C en été et -50°C en hiver.

 

 

 

 

NASEAUX, POUMONS, FOIE

(éponges et filtreurs)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les chameaux possèdent une structure de mucus dans leurs naseaux, qui est 100 fois plus grande que celle du nez de l'homme. Chaque fois que l'animal respire, l'air est humidifié par le mucus. C'est donc de l'air humidifié qui est présent dans les alvéoles pulmonaires, ce qui limite les pertes d'eau.

Les chameaux peuvent consommer 130 litres d'eau en presque 10 minutes. Cette quantité correspond approximativement à un tiers de leur poids corporel.

La plupart des animaux meurent quand l'urée accumulée dans leur corps rentre dans leur système sanguin circulatoire. Cependant, les chameaux utilisent cette urée produite dans leur corps, en la filtrant sans cesse à l'aide du foie, créant ainsi une source de protéines et d'eau.

D'autre part, grâce au mécanisme qui lui permet d'augmenter sa température interne jusqu' à 41°C, le chameau fixe la perte d'eau de son corps au niveau minimum même dans les climats extrêmement chauds du désert.

 

 

 

LÈVRES, ESTOMAC, BOSSE

(batterie de cuisine et garde-manger)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lèvres des chameaux sont adaptées à leur style d'alimentation: elles sont pourvues d'une structure dure comme du caoutchouc qui leur permet de manger des épines assez pointues pour percer le cuir.

En outre, il possède un système digestif si résistant qu'il peut manger tout ce qu'il trouve (roseaux, ou même fil de cuivre et plats en plastique!).

La bosse du chameau est une masse de graisse. En période de famine, elle lui fournit de la nourriture. Grâce à ce système, l'animal peut vivre 3 semaines sans eau, en perdant 33% de son poids. Dans les mêmes conditions, un être humain ne perdrait que 8% de son poids, mais mourrait dans un délai de 36 heures, parce qu'il perdrait complètement l'eau qui se trouve dans son corps.

Bien qu'un chameau puisse absorber 30-50 kilogrammes de nourriture en un jour, il est capable de vivre pendant un mois avec 2 kilogrammes d'herbes seulement.

Les chameaux peuvent vivre sans nourriture et sans eau pendant 8 jours par une température de 50°C. Pendant cette période, l'animal perd 22% de son poids corporel. Cependant, il peut survivre même s'il perd 40% de l'eau de son corps, tandis qu'une perte de 12% causerait la mort d'un homme.

 

Retour au sommaire chameau