Lettre aux parents de 6e pour se décider pour l'option latin en 5e

© Nadia Pla

 


Chers parents,

A la fin de cette année scolaire, vous devrez choisir avec votre enfant s’il fait ou non du latin à partir de la 5e. Votre enfant vient d’avoir une présentation d'une heure de cette matière, qui devrait l’aider dans ce choix.


A QUOI SERT LE LATIN ?

- mettre en perspective les questions du monde contemporain

- prendre conscience des écarts, des différences et des emprunts entre cultures et former son esprit critique

- mieux comprendre le fonctionnement de la langue française

- comparer le fonctionnement de plusieurs langues étudiées

- mieux comprendre les modèles antiques des œuvres littéraires et artistiques


EXTRAIT DU PROGRAMME OFFICIEL (2016) :

Les enseignements relatifs aux langues et cultures de l’Antiquité, en rendant possible la confrontation entre le monde antique et certaines des questions posées par le monde contemporain, aident à mettre celles‐ci en perspective.

Les cultures de l’Antiquité sont à la fois proches de nous par une tradition culturelle suivie, continuellement réinterprétée au cours de l'Histoire, et véritablement distantes ; se familiariser avec elles permet aux élèves de toutes origines de prendre conscience des écarts, des différences et des emprunts dans le dialogue des cultures. Leur découverte, en obligeant à prendre de la distance pour interpréter des œuvres, des formes d’organisation et des représentations du monde conçues dans des contextes différents de celui dans lequel nous vivons actuellement, contribue à la formation de l’esprit critique.

La découverte du latin qui a fourni le substrat à partir duquel le français s’est constitué au fil des évolutions et des emprunts à d’autres langues, et du grec qui a servi de base au vocabulaire savant, favorise une meilleure compréhension des fonctionnements de la langue française et aide au développement de compétences lexicales et sémantiques.

Cette découverte permet aux élèves d’entrer dans une démarche comparatiste entre langues et de prendre conscience, de surcroît à un moment de leur scolarité où ils choisissent une seconde langue étrangère ou régionale, que toutes les langues qu’ils parlent déjà ou qu’ils apprennent au collège ont une longue histoire.

La connaissance des créations littéraires et artistiques et des faits historiques de l’Antiquité, et l’attention portée aux traces qu’ils ont laissées, rendent plus intelligibles les œuvres qui ont puisé leurs références dans des modèles antiques.


QU’APPREND-ON EN COURS DE LATIN ?

Langue : du vocabulaire et de la grammaire, pour arriver vite à comprendre des textes.

Textes : lecture, traduction ou compréhension de textes écrits par des Romains il y a environ deux mille ans, ou de textes plus tardifs (la langue latine ayant été la principale langue écrite en usage en Europe au Moyen Age et à l'époque moderne).

Civilisation : à travers ces textes, mais aussi des images, nous découvrons l’histoire et les légendes de la Rome antique ainsi que la vie quotidienne des Romains.


QU'EST-CE QUE LE COURS DE LATIN ?

C'est un cours comme un autre (le terme « option » renvoie simplement au choix que vous et votre enfant faites de l'inscrire à ce cours, ou non). Les élèves sont tenus comme dans tous les autres cours d'être assidus, de travailler en classe et à la maison. La moyenne de latin n'est pas un bonus : elle compte comme les moyennes des autres matières (elle comptera en bonus uniquement pour la note du Diplôme National du Brevet).


Horaires : ...h par semaine en 5e, ...h en 4e et ...h en 3e

[A chaque collègue qui s'inspirera de ce document de compléter, vu les fluctuations qui suivent la réforme 2016 et la "contre-réforme" 2017]


A partir du moment où votre enfant est inscrit, ce choix l'engage jusqu'à la fin de l'année de 3e (quelques dérogations peuvent être accordées en fin de 5e ou de 4e pour des cas particuliers, après rendez-vous des parents avec le professeur de latin et autorisation de la principale du collège).


COMMENT FAIRE CE CHOIX ?

Le latin n’est pas une matière difficile : il n’est donc pas particulièrement réservé aux bons élèves. Quelques devoirs faciles sont donnés chaque trimestre, permettant aux élèves sérieux d'avoir une moyenne correcte quel que soit leur niveau. De plus, les élèves en difficulté peuvent particulièrement tirer des bénéfices de cet enseignement.

Mais il faut se sentir motivé : en effet, des apprentissages par cœur (vocabulaire, conjugaison, déclinaison) réguliers sont nécessaires et celui qui ne le fait pas se sent vite perdu. Il faut aussi assumer de venir ... , puis ... heures de plus par semaine au collège (sans compter le travail à la maison) que ses camarades.


En conclusion, évitez de forcer votre enfant à faire ce choix s’il est dégoûté à l’avance, mais encouragez-le s’il hésite par manque de confiance en lui.

Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez me rencontrer.

 


Complément

Cf. la page de mon blog, "Pourquoi apprendre le latin ou le grec", avec un texte très intéressant de Fernand Robert sur l'humanisme.

http://cheminsantiques.blogspot.com/2011/10/pourquoi-apprendre-le-latin-ou-le-grec.html



Retour au sommaire "Coin des Antiquisants"

 

N'hésitez pas à m'écrire pour toute question ou suggestion:

np.pla@wanadoo.fr