Babylone et Hollywood
 
 
On le voit, entre la tradition judéo-chrétienne et la tradition gréco-romaine, Babylone a fini par symboliser pour l'Europe occidentale tout ce que "l'Orient" peut produire d'attirances et de répulsions, merveilles et décadence, splendeur et misère, grand spectacle en tout cas !
 
Hollywood et toute sa machine à grand spectacle ne pouvait rater un tel décor !
 
En 1916, le cinéaste américain Griffith réalise un film (muet et en noir et blanc) extraordinaire, Intolerance, qui dépeint l'intolérance à travers quatre époques de l'humanité, la prise de Babylone par les Perses en 539 av. JC, la Passion du Christ, les massacres de la Saint-Barthélémy et l'Amérique des "Temps Modernes".
 
Les reconstitutions de Babylone sont fascinantes, tant par leur relativement grande fidélité historique que par leur allure grandiose.
 

 

Cette image est la plus connue, mais c'est aussi la plus impressionnante : c'est pourquoi je l'ai choisie. Vous pourrez admirer d'autres magnifiques photos du film sur le site qui lui est consacré: http://www.mcbxl.yucom.be/griffith/intolerance2.htm

(Attention : ce site comportant de nombreuses et grandes images, il met du temps à s'ouvrir, mais si l'on a un peu de temps, il vaut vraiment le détour ! )

 

Retour au "Sommaire Babylone"